Comment sortir d'une marina par fort vent de travers
Denis Korablev
  • 18.10.2021
  • 124

Comment sortir d'une marina par fort vent de travers

Quitter la marina est beaucoup plus facile que de s'amarrer. Mais un fort vent de travers peut rendre les choses très difficiles. Si le skipper est plus ou moins expérimenté, il affrontera sans problème la poussée et le vent du versoir. Après avoir navigué, en quittant la marina, tout le monde doit être extrêmement prudent, en particulier ceux qui pilotent leur yacht pour la première fois ou partent en voyage sur un location de yacht. La tâche principale est d'observer la direction de la proue du navire.

Par vent de travers, lors des manœuvres, le yacht court le risque de tomber sur la chaîne d'ancres des autres bateaux. À ce moment-là, perdre le contrôle, même pendant quelques minutes, signifie endommager les flancs de votre navire et du navire à proximité.

Regardons de plus près comment effectuer soigneusement la manœuvre, en respectant les règles.

Comment manœuvrer en retraite ?

Il faut commencer par la répartition des responsabilités au sein de l'équipage: une personne à la barre et à la poupe, les autres prennent en charge le yacht. Faites passer les amarres autour de la borne et sur le canard arrière.

Procédure:

  1. Amarres arrière sous le vent à abandonner, récupérer à bord.
  2. Ensuite, saisissez fermement l'extrémité au vent, qui ne doit pas être abandonnée, mais tenue fermement. La personne effectuant cette opération doit être suffisamment forte pour tenir l'extrémité et ne pas la lâcher à l'avance, ainsi que pour suivre sa position par rapport au canard. Donner des lignes d'amarrage strictement sur commande.
  3. Après avoir évalué les rafales de vent et la taille du yacht, le skipper doit tourner le volant vers le vent et donner « Middle Forward ».
  4. Dans le même temps, la poupe doit être progressivement ventilée, mais la ligne d'amarrage ne doit pas être desserrée, tendue. Attention, mettez des gants, car des mains saines en mer sont essentielles. Il n'est pas nécessaire de donner l'amarrage, avec son aide une assurance est fournie contre le vent soufflé par la proue du yacht.
  5. Un bateau avec une étrave légère essaie toujours de tourner face au vent, ce qui est également facilité par un grand fardage. Il est nécessaire d'empêcher le yacht de heurter la proue face au vent. Il faut tourner le volant face au vent et travailler avec le bouton d'accélération (au besoin, rajouter ou réduire un peu l'accélérateur).
  6. Donner l'amarrage et contrôler la position du nez. La tâche principale : ne pas laisser le yacht s'aligner avec la ligne d'amarrage. Pour ce faire, tournez le volant face au vent et augmentez périodiquement le régime moteur. Il est possible de contrer la dérive de la poupe face au vent si vous tenez les lignes des yachts à côté.
  7. Lorsqu'ils passent le long de la poupe des navires voisins, donnez la poupe au vent. Gardez le volant sur le même cap (vers le vent).
  8. Dès que la poupe de votre bateau est au niveau des étraves des "voisins", tournez-vous doucement face au vent et repartez sereinement avec de l'eau claire.

Et si vous avez besoin d'aller à l'égout ?

Tout d'abord, vous pouvez également agir (répétez les étapes 1 à 7), puis laisser le vent tourner tout seul la proue du bateau. Quittez ensuite le parking et arrêtez le yacht avec un petit dos. Après s'être assuré qu'il n'y a pas de risque de collision avec les "voisins", sortez en marche arrière. Selon les experts 2yachts, le yacht se comporte bien avec un mouvement de poupe confiant contre le vent, "ne rôde pas" .

Les manœuvres face à de forts vents de travers semblent être très difficiles au début, mais la première fois que vous partez comme prévu, assurez-vous que sera beaucoup plus facile en pratique. Bonne navigation !